In waves – Aj Dungo

In waves est le premier roman graphique de plus de 400 pages de Aj Dungo, dessinateur américain.

Il raconte son histoire amoureuse avec Kristen. Le récit n’est pas chronologique : Kristen apparait en effet pour la première fois dans le roman graphique lorsqu’elle se remet au surf après une opération qui lui a fait perdre sa jambe (atteinte d’un cancer, le surf est sa passion), tandis que l’auteur revient, à un autre moment, sur leur première rencontre, leur premier baiser…

Le récit est également entrecoupé d’un petit précis de l’histoire du surf, qui est quant à lui chronologique, et se révèle très instructif ! On y découvre ainsi les personnages de Duke Kahanamoku (1890-1968), le « père du surf moderne, le plus sublime spécimen d’homme que Dieu ait mis sur terre » et de Tom Blake (1902-1994), l’un des plus grands surfeurs, tous les deux liés par une forte amitié.

Les deux récits s’entremêlent, avec une chromatique qui change pour signaler le passage de l’un à l’autre (du bleu turquoise de l’océan au sépia du passé).

À la fois récit de l’intime et documentaire historique, In waves fait de l’océan la métaphore de l’existence qui s’en va et s’en vient, avec ses remous et tumultes, sur lesquels on essaye de surfer au risque de se faire submerger… et parfois engloutir :

Mon isolement inquiétait mes proches. Ils me demandaient comment j’allais et j’avais bien du mal à répondre. J’ai fini par trouver les mots que je cherchais. « Cela vient par vagues ». C’est une réponse un peu lapidaire mais juste. Le vide est constant. Mais le chagrin du deuil n’a pas de forme propre. Il va et il vient. Il demeure imprévisible. Il naît d’une tempête au loin, au plus profond de l’océan, à l’abri des regards, en faisant gronder les flots. Il surgit canalisé, concentré, se forme, se précipite, chargeant de toute sa force avant d’atteindre le point de rupture. Il croît jusqu’à ne plus pouvoir sa forme. Il devient instable et s’effondre. Il finit par se répandre en une surface uniforme et calme. Et puis l’eau se retire, avant que la vague ne se reforme à nouveau.

Le dessin est hypnotique, stupéfiant de beauté, et certaines scènes sont très émouvantes, comme celle où la mère de Kristen discute avec Aj.

In waves est paru le 21 août 2019 chez Casterman.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s