Le poids de la neige – Christian Guay-Poliquin

Deuxième roman d’un écrivain québécois, qui fait penser à « Dans la forêt » de Jean Hegland (dont j’ai déjà parlé ici) mais aussi à « Misery » de Stephen King. 

Alors qu’il se rendait dans la montagne pour rendre visite à son père mourant, un jeune homme est victime d’un accident de voiture. Recueilli et soigné par des villageois, ses jambes fracturées l’empêchent de marcher, il est alors confié à une vieil homme solitaire. Dans un contexte post-apocalyptique sans électricité et essence, les deux hommes doivent passer l’hiver, avant de pouvoir espérer rejoindre un jour la civilisation. Mais depuis son lit le jeune homme voit la neige qui tombe et continue de tomber, rendant ainsi tout espoir de rejoindre la ville impossible…

A la fois thriller, roman contemplatif et écriture de la survie, « Le poids de la neige » séduit par la force de son écriture et l’incarnation de ses paysages. 

A lire en prenant un bain brûlant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s